AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eileen K. Vaughan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administratrice
avatar

✔ INSCRIT LE : 09/05/2015
✔ MESSAGES : 39

MessageSujet: Eileen K. Vaughan   Sam 09 Mai 2015, 19:21





Somewhere in your Imagination...





Nom & Prénom : Eileen Kate Vaughan
Age : 30 ans
Nationalité : Américaine
Groupe : Law & Order
Emploi(s) :Avocate au bureau du procureur


♦ Description physique ♦


Je suis assez grande (1m75) et il parait qu'un rien m'habille. Personnellement, je n'ai jamais essayé de rien porter, je préfère les jeans et les t-shirt sympa au quotidien, les jolies robes en soirée, et mes tailleurs-pantalon au boulot (ça donne un air sérieux et confiant; c'est fou l'effet que peut faire un bout de tissu!). J'ai de long cheveux dont la teinte va du blond au châtain clair, c'est comme les feuilles des arbres, ça change selon les saisons. Quand ils m'embêtent je les attache, de façon plus ou moins sophistiquée, mais je suis souvent flemmarde et passer 2h dans la salle de bain juste pour eux ne me tente pas. Je les garde alors détachés et évite de les rejeter en arrière en disant "parce que je le vaux bien". (humour à deux balle, bonjour!)
Mes yeux, c'est comme Kaa - Aie confiaaaaaance, crois en moi -, je t'hypnotise avec mon p'tit gars. Non en fait, ils sont juste bleus-verts, ça change aussi avec la saison, mais surtout avec mes émotions. Si je t'aime bien, tu le sauras en un regard. Si je ne t'aime pas... Crois moi, tu le sauras encore plus vite.
Je suis gourmande, gourmande, gourmande... Mais ça se voit pas. Oui, peut être que c'est mon métabolisme de base qui est top de chez top pour compenser (je déteste ces filles qui utilisent cette excuse quand elles n'ont mangé qu'une seule et unique feuille de salade), mais je pense surtout que ce sont les heures passées à courir qui font que j'évite de produire de la brioche et de la mousse au chocolat autour de mon petit bidou.
J'ai toujours autour du cou un pendentif ayant appartenu à ma maman et bientôt un bracelet constitué d'un anneau attaché par une cordelette très élégante et discrète. (Et tu sauras pas ce qu'il représente à moins de lire mes Rp)

♦ Description psychologique ♦


Quand j'ai le coeur brisé ou que je suis triste, je ne le montre pas, je suis une femme forte ok? Je préfère rire et faire rire mais un rien peut me faire basculer dans la mélancolie - en gros, je suis lunatique - mais je pleure toujours chez moi, loin du regard des gens. Quand je me sens d'humeur fragile, j'aime les câlins autant que je les redoute car ils peuvent me faire craquer comme le vent souffle un château de carte. J'offre mon sourire facilement, on dit de moi que je suis pétillante (Comme du 7up Cherry gloups!). J'ai beau prendre mon travail très au sérieux, j'utilise l'humour quand il peut m'aider à marquer des points lors d'un procès. Ceci fait de moi une avocate atypique mais efficace. J'ai décidé de faire de ma maladresse une force comique mais je fais des efforts pour éviter de renverser mon café sur chacune des personnes que je croise. Je suis fidèle et loyale et par conséquent, je peux me montrer dure quand on me trompe ou me trahi. Je suis quelqu'un d'entier, et si je vous adopte et vous fait une petite place dans ma vie, mon attachement sera sans limite. Rassurez-vous, je suis pas étouffante quand même. Esprit libre, je déteste qu'on me dise quoi faire et quoi penser mais je sais écouter les conseils et prendre du recul avant de faire un choix.
Ma gourmandise est légendaire alors quand je vois quelqu'un arriver avec une boîte entière de cupcakes, de bonbons ou de donnuts, il peut tout me demander. Mais il y a une limite à ma corruption.
Je sais que je suis jolie, que je peux plaire et je pourrais en jouer bien plus que je ne le fais, mais j'aime beaucoup passer inaperçu alors je me fais discrète. Je préfère aussi que l'on me juge sur mon travail plutôt que sur ma tenue ou mon physique.
Je sais très bien écouter mais je sais aussi parler, parler, parler... Surtout quand je suis nerveuse ce qui renforce malgré moi mon côté amusant ou ridicule, au choix.
Je ne supporte pas les tensions, ni les disputes, y compris quand je ne suis pas concernée. J'ai l'impression d'être une éponge à sentiment et si ça ne va pas autour de moi, ça n'ira pas chez moi. J'évite donc les conflits ou cherche à les régler en un claquement de doigt. Bien sur, ça ne marche pas toujours, et dans ce cas là, je prend mon mal en patience - sauf que je ne suis pas patiente -.
Bon par contre, si tu me cherches, si tu veux la bagarre petite tête, alors tu aura le droit à quelques étincelles. Fais attention à ne pas te brûler.
Je ne suis pas opérationnelle avant mon café du matin mais je carbure ensuite au thé pour le reste de la journée.
Je crois que je vous ai déjà dit que je pouvais être bavarde, mais si vous êtes arrivé jusque là, vous en aurez déjà une idée.

♦ Il était une fois... ♦


Il était une fois, une jolie princesse qui avait rencontré un beau prince. Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. J'aurais pu être la princesse, mais la vie est une s... une belle chose précieuse mais pas toujours juste dirons nous.
Je suis née à New York, il y a 30 ans. Ne me parlez pas du cap de la trentaine si vous voulez qu'on reste ou qu'on devienne amis. J'ai un grand frère, que je trouvais particulièrement ennuyant quand j'étais petite mais que j'adore à présent. Malheureusement, il est militaire, souvent en mission et on ne se voit pas souvent.
A la maison, le silence était une chose rare. Entre un père qui joue de la guitare, une mère du piano et un frère qui expérimente la batterie, ça déménage. Moi-même je me met à la musique, je casse les oreilles de tout le monde avec la grosse caisse mais je montre plutôt douée avec les touches blanches et noires du piano. C'est une passion que je pratique encore, même si j'aime aussi retrouver le silence en écrivant beaucoup et en dévorant des livres.
Ma famille fait parti de celles où l'amour est roi, ou tout le monde trouve sa place. On ne manque de rien, on est heureux. On a de la chance et on le sait. Mais je l'ai dit, la vie elle, elle est injuste et ma mère tombe malade alors que j'ai 15 ans. On affronte, soudés, ce satané cancer, on lui déclare la guerre et maman est en première ligne pour donner les coups. Elle se bat, pendant un an et demi et puis ce traître finit par emporter la bataille. Il m'a volé ma mère mais pas son souvenir. En l'emportant par contre, il a fragilisé ma famille. Ma mère était le coeur de cette famille au sens propre comme au figuré et petit à petit, le deuil se faisant, mon père s'est éloigné de nous. Il a finit par rencontrer quelqu'un d'autre, par refaire sa vie. Sa nouvelle femme était très bien mais mon frère et moi, comme des vestiges d'un passé trop douloureux qu'il voulait oublier, nous étions de trop. Aujourd'hui, j'ai des contacts réguliers avec mon père mais la chaleur humaine n'en fait pas partie. Et entre mon père et mon frère c'est pareil. Ne reste alors que deux enfants qui se serrent les coudes quand ça ne va pas. J'aime mon père mais j'ai l'habitude de dire qu'à la mort de ma mère, je suis devenue orpheline. Je suis dure, je sais.
Côté étude, j'ai toujours été bonne élève. Pas très travailleuse au début, se reposant souvent sur mes lauriers mais j'ai fini par avoir le déclic après le lycée. C'est-à-dire qu'arrivée en fac de droit après avoir passé le concours d'entrée, j'ai vite compris que sans travail, je n'allais pas y arriver.
J'ai bossé, bossé, potassé encore et encore et puis au bout, j'ai été diplômée. Avec les honneurs messieurs dames. j'étais avocate. Une petite avocate prête à défendre les innocents. Et puis j'ai vite déchanter, parce qu'on fini par défendre aussi des ordures. On idéalise souvent son métier avant de prendre une claque. Mais après tout, ça fait parti du jeu et je suis d'accord avec le principe suivant : Chacun d'entre nous a le droit à un avocat. J'ai persévéré, j'ai rejoins un bon cabinet d'avocat, j'ai fais mes armes, j'ai beaucoup appris et puis j'ai eu envie de changement. Pourquoi?
L'amour. Non, pas l'amour du droit. L'amour, le vrai, celui avec un grand A. Je suis tombée amoureuse de Thomas et ça a tout dévasté sur son passage comme une véritable tornade. C'était l'amour passionnel, celui qui vous porte, qui vous fait effleurer les étoiles mais celui aussi qui peut vous laisser retomber en chute libre sans parachute. Mais c'était vrai, c'était fort et puisque ça avait l'air d'être le destin, on a voulu se marier.
Et me voila, prête à dire oui. prête à passer la corde au coup de monsieur le fiancé. Dans quelques jours, je vais vivre le plus beau jour de ma vie.

♦ Projets ♦


Partir en lune de miel, avoir des enfants avec mon futur mari... Mais ça, c'est si tout se passe bien....


To know You much better...




Prénom : Magou!
Age : 111 ans et toujours toutes mes dents!
Célébrité sur l'avatar : Shantel Vansanten, la plus belle!
Présence sur le forum : autant que Pau' y est... ah ah
Double compte : Je ne parlerai que sous la torture... *se fait offrir des M&M's* Je confesse tout, j'en ai trop plein!!
Code : VALIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eileen K. Vaughan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eileen Rogue II [validée]
» 6ème porte : Bow before nature [Maël-Caleb-Mirajane-Eileen]
» DES JARDINS A VISITER
» Eileen Ainster [Haute Prêtresse de Kiran]
» Les cicatrices [réflexions d'Eileen : ce qu'elle ressent et ses "pistes d'enquête"]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Excelsior :: Gestion du personnage :: Présentations :: Validées-