AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une soirée comme les autres ∞ Amy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
✔ INSCRIT LE : 29/07/2015
✔ MESSAGES : 76

MessageSujet: Une soirée comme les autres ∞ Amy   Jeu 27 Aoû 2015, 15:22

Une soirée comme les autres
amy 8 jillian
Je savais en me levant ce matin, que ce serait une journée tout à fait banale dans ma petite vie de serveuse délibérément seule dans cette grande ville où je suis née. Car depuis le décès de Maxim et ma descente aux enfer, j'ai complètement délaissé le peu d'amis que j'avais.

Aujourd'hui, j'ai remonté la pente, mais sans pour autant relier mes amitiés. J'ai besoin de renouveau, j'ai besoin de changer de fréquentations, de façon à ne plus ressasser mon passé, ma vie avec Max entre-autre. Mais ce n'est pas si évident que ça. Je travaille dans un petit bar dans le Bronx et on va dire que les clients ne sont pas vraiment le genre d'amis que tu as envie de garder. Excepter trois ou quatre clients qui sont sympathiques, comme la petite Emily ou alors Amy, une jeune femme complexe qui habite dans le même quartier que moi et qui vient me rendre visite au Trap de temps en temps. Elle est gentille et nous nous entendons plutôt bien, même si je décèle en elle une vie compliquée qu'elle ne me raconte pas, j'espère qu'elle ne fuira pas. Je pense que nous pourrions devenir de bonnes amies en apprenant à nous connaître.

Mon service de ce soir ressemble à beaucoup d'autre, les habitués sont là, certains depuis le matin, ils sont donc presque ivre-mort sur leur table. Il y a aussi ceux qui viennent après leur journée de boulot, afin de retarder le plus possible le moment du retour dans leur foyer, avec leur femme déprimée au milieu de leurs enfants qui lui pourrissent la vie. Bref, ceux là, déprime sagement dans leur coin avec le verre de whisky que je renouvelle de temps en temps. Puis il y a les grosses brutes alcoolisées. Ceux là, ce sont les pires, une fois qu'ils ont bu quelques verres, ils se prennent pour les rois du monde et foutent le bordel. Ils emmerdent soit mes clients ou alors, ils viennent me chercher moi, et comment dire : j'ai un peu autre chose à foutre que de leur accorder tout mon temps à repousser leurs avances.

Ah mais, voilà qu'une personne me sort de mes pensées en entrant dans le bar, c'est Amy...

« Salut Amy, tu vas bien ? »

Je sors alors de derrière mon bar pour aller lui faire la bise, en prenant soin de reposer le verre que j'étais en train d'essuyer au moment de son arrivée.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

✔ INSCRIT LE : 16/07/2015
✔ MESSAGES : 53

MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres ∞ Amy   Sam 29 Aoû 2015, 23:54



Une soirée comme les autres
Jillian & Amy
I've been saving parts of my heart You can't break me, unbreakable I've been keeping you on my thoughts Don't go scream in fire If nothing is burning This time I'm the fighter Instead of the hurted I keep up these parts of me to remind you You can touch my iron heart if you try to My, my iron heart.

J’avais passé la journée sur la route. C’était une de ces journées de repos où je n’avais pas eu envie de rester enfermée. J’étais passée tôt au zoo, voir mes beaux rapaces et juchée sur ma moto j’avais taillé la route sans même avoir prévu une destination en particulier. J’avais tout mon week-end et rien ne m’empêchait de dormir quelque part, même à la belle étoile mais c’est en milieu de soirée que j’étais revenue à New York. J’étais  allée jusqu’à Boston en longeant la côte. 4h de route pour arriver à destination, 4h de liberté totale. Sur place, j’avais avalé un morceau dans un petit restaurant où j’avais eu longtemps l’habitude d’aller et j’étais retournée voir ceux qui avaient partagé ma vie pendant plusieurs années, mais aussi mon combat contre la tumeur au cerveau qui aurait du me tuer.
C’était agréable de croiser des visages familiers et en même temps, ces retrouvailles laissaient en moins une certaine nostalgie. Dans l’après-midi, j’avais pris un café avec le professeur de neurologie qui m’avait suivie et qui faisait office de figure paternelle à mes yeux. Bien plus qu’un médecin en somme. Il avait pris des nouvelles, s’inquiétant de ma santé, de ma vie privée et professionnelle. Tout allait bien, je m’étais efforcée de le rassurer et je crois qu’il avait été convaincu à la fin. Refusant poliment son invitation à dîner pour le soir même et même l’hébergement, j’étais remontée sur ma moto pour rentrer à New York.
Envahie d’une certaine tristesse j’avais tracé, sans vraiment tenir compte des limites de vitesses. Et n’ayant pas envie de retrouver la solitude de mon appartement, j’avais pris la direction du Trap. C’était pas franchement le bar girly où on pouvait passer une soirée entre fille en toute tranquillité mais c’est là que travaillait Jillian. Et moi, le petit animal si sauvage, je l’appréciais beaucoup et au fond, espérait qu’un lien se tisse entre nous. Je n’étais pas associable mais j’avais du mal à m’attacher. New York semblait pourtant me changer un peu de ce côté là et régulièrement je venais voir Jill quand je ne la croisais pas dans le quartier.
Entrant dans le bar, je me faufilais entre les tables où se succédaient clients ivres et autres écorchés de la vie. Ignorant tête haute, certaines remarques plus que sexiste et grossière sur mon passage, je filais droit vers le bar pour m’y installer, offrant mon seul sourire à Jillian qui devait se farcir tout ce « beau » monde.  « Salut. On fait aller et toi ? » Le temps d’une accolade et elle revenait derrière son bar car un client voulait passer commande. Ça me laissait le temps de décider de ma boisson et après lui avoir demandé ce que je voulais boire, je tentais un bout de conversation entre deux clients. « Dure soirée ? »
Je n’étais pas du genre trouillarde, plutôt du genre à donner des coups mais j’avais du mal à ne pas m’inquiéter parfois en la voyant toute menue dans ce bar qui ressemblait parfois à un taudis. C’est sans doute aussi pour ça que je venais souvent ici quand elle travaillait. A deux nous étions plus forte qu’une brute. « J’ai mal partout, j’ai passé la journée sur ma moto mais ça faisait du bien.  Comme je ne voulais toujours pas rentrer chez moi, je me suis dit : va donc voir Jill’ » Autre signe particulier de notre jeune amitié, je racontais ma vie, parlais de moi, ce que je faisais rarement. En fait Jillian était tout sauf une connaissance, et je l’aimais bien même si j’avais parfois du mal à me montrer démonstrative en terme d’amitié. « Tu finis bientôt ? »


© fiche:Mag', gifs:heapofgrace (Tumblr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 29/07/2015
✔ MESSAGES : 76

MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres ∞ Amy   Dim 30 Aoû 2015, 14:45

Une soirée comme les autres
amy 8 jillian
Je repasse vite fait derrière mon bar après avoir salué Amy puisqu'un client avait envie d'un nouveau verre. Probablement pour l'achever, vu l'état dans lequel il est. Une fois que je lui ai servis sa commande, je me tourne vers mon amie pour prendre la sienne et la lui préparer avec amour. Je sors aussi une petite coupelle avec quelques gâteaux apéritif. Ça me faisait du bien de la voir. « Ne m'en parle pas. Je suis exténuée ! Plus ça va et plus les habitués se font nombreux ici. Et plus ils me fatiguent. » Je me permet de faire cette réflexion car tous les clients sont installés à des tables, il n'y a que Amy qui est accoudée à mon bar. « Heureusement, je ne serais bientôt plus toute seule à devoir tout gérer ici, le patron a dans l'idée d'engager un petit jeune. J'espère pour lui qu'il a le moral solide. » Lui dis-je en rigolant. Il fallait avoir les nerfs solides pour travailler ici, dans cette ambiance. Je m'y étais faite finalement, même si ça avait été dur au début, mais le temps fait son effet et quand on a besoin d'argent et qu'on ne sait rien faire d'autre, on fait avec se que l'on a. C'est en tout cas comme ça que je voyais les choses. Mais ma rencontre avec cette jeune femme avait été un gros point fort dans mon travail, elle venait très régulièrement et me tenait compagnie, sa présence me rassurait pas mal aussi quand l'ambiance commençait à dégénérer. « Comme c'est gentil ! » Lui dis-je avant de poursuivre. « Tu as été où avec ton bolide dis-moi ? » J'appréciais qu'elle se "confie" autant à moi, enfin, plutôt qu'elle me raconte sa petite vie au jour le jour. Car à notre rencontre, je la sentais mal partie notre amitié, elle n'est pas vraiment du genre à se confier, mais à croire que j'ai réussie à la convaincre de me faire confiance. A sa question, je me tourne vers l'horloge accrochée au mur derrière moi. « D'ici une bonne heure, si le boss n'est pas en retard en tout cas. » Je lâche un petit soupire, c'est souvent qu'il arrive bien après l'heure prévue. « Tu as mangé ? Moi pas encore mais je me disais qu'on aurait pu s'arrêter acheter un petit truc à emporter qu'on pourrait manger devant un ou deux verres. »
Code by Silver Lungs

_________________

    .
    When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

✔ INSCRIT LE : 16/07/2015
✔ MESSAGES : 53

MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres ∞ Amy   Mer 16 Sep 2015, 17:40

Hors Jeu:
 


Une soirée comme les autres
Jillian & Amy
I've been saving parts of my heart You can't break me, unbreakable I've been keeping you on my thoughts Don't go scream in fire If nothing is burning This time I'm the fighter Instead of the hurted I keep up these parts of me to remind you You can touch my iron heart if you try to My, my iron heart.

Invitée à prendre ma commande par Jill, je décidais de rester raisonnable en prenant seulement un diabolo cerise. Autant dire que je détonnais sérieusement par rapport aux boissons des autres clients. Je compatissais vraiment pour Jillian. Son job était parfois ingrat quand il s’agissait de gérer ce genre de gros lourds. Il n’y a pas de sous-métier. C’est ce que ma mère m’avait toujours dit et je trouvais beaucoup plus difficile le job de Jillian que le mien. « Je compatis… » J’allais lui demander pourquoi elle était seule à supporter la situation, surtout vu la fréquentation du bar mais j’avais rapidement une réponse à ma question. Elle allait avoir bientôt du renfort. « J’espère aussi. Mais je pense que s’il engage un mec ici, ça sera peut être un peu plus rassurant. Je ne doute pas de tes capacités à te défendre mais bon, ça fait toujours une présence. » Je levais mon verre à sa santé et avalait une gorgée de la boisson rougie par le sirop.
J’aimais bien Jillian et vu la situation, j’avais tendance à la prendre un peu sous mon aile. C’était délicat car on ne se connaissait pas, mais mine de rien, un certain lien s’était créé entre nous. A sa question, j’aurais pu éluder, mentir ou ne pas rentrer dans les détails, mais j’avais envie de lui répondre franchement sans trop réfléchir. « J’ai roulé jusqu’à Boston. J’y ai déjeuné, retrouvé quelques amis et je suis rentrée dans la soirée. » 8h de route au total mais pour quelqu’un qui aimait tailler la route, c’était du pur bonheur. J’étais tout de même contente d’être arrivée. Jillian savait déjà que je venais de Boston, du moins que j’y avais vécu juste avant d’arriver à New York. Comme quoi, j’avais déjà livré quelques infos à mon sujet.
« Je t’attend alors. Tu as une garde du corps officielle. » Comme la plupart des soirs où je venais la voir. N’ayant pas forcément besoin de dormir beaucoup, je pouvais tout à faire traîner au bar et enchaîner avec le boulot le lendemain. « Surtout que tu me parles de nourriture alors… je suis obligée de rester. » Je lui offrais un sourire amusé. J’avalais une gorgée de ma boisson. « Je peux aller chercher la commande juste avant la fin de ton service. Je reviendrai avec les plats, pile pour la fermeture. Je t’aiderai à mettre dehors les piliers de comptoir si besoin est et on aura plus qu’à rentrer manger. Ça sera ça de fait ? » ça nous permettrait de rentrer directement et je n’allais pas laisser pour autant Jillian fermer toute seule. Parfois, vraiment, je ne comprenais pas son patron. La laisser seule comme ça. C’était inconscient.
Une demi-heure plus tard, j’abandonnais la jolie serveuse pour aller nous chercher à manger. Je l’avais laissée choisir et me passer commande et je n’en avais pas pour longtemps avant de revenir. Quittant le bar, j’espérais juste qu’elle n’aurait pas trop de problème d’ici à ce que je revienne.


© fiche:Mag', gifs:heapofgrace (Tumblr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres ∞ Amy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée comme les autres ∞ Amy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Excelsior :: New York City :: The Bronx :: Bars & Restaurants :: The Trap-