AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
✔ INSCRIT LE : 16/06/2017
✔ MESSAGES : 72

MessageSujet: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Ven 18 Aoû 2017, 18:53

Au pas de course je finis par rattraper le bus. Le chauffeur ne s'est en fait pas arrêté en me voyant courir, c'est un feu rouge qui l'oblige à freiner. L'essentiel, c'est que je parviens à monter ! Pas rancunier, je lui offre un bonjour souriant mais ne reçois aucune réponse ;
Ma foi. Je m'installe aux côtés d'une mamie plutôt bavarde et nous refaisons le monde en dix minutes, le temps que j'atteigne mon arrêt.

" Merci, bonne journée à vous ! "

Le sourire toujours aux lèvres, mon sac à dos précieusement accrochés à l'épaule, j'inspire l'air estival de cette fin août et envoi un premier message à Neela ce matin. Nous ne nous sommes pas vus hier, impossible pour moi de passer aux King's car je dinais avec des amis.

Salut demoiselle, tu crois qu'on peut manger ensemble à midi ? Je t'embrasse

Je replace le portable dans la poche de mon jean et flâne dans l'avenue, prenant le temps d'observer les vitrines que ce soit des vêtements, des bouquins et bien sûr des instruments. J'arrive à l'université peu avant dix heures pour une intervention d'une heure quarante-cinq environ.
Quand je quitte l’amphithéâtre, suivi par un groupe de trois étudiants avec lesquels j'évoque plus en détails les notions d'harmonies évoquées en cours, je confirme à Neela le nom et l'adresse du restaurant.

Je sors, je suis là dans cinq minutes.

Un peu plus en réalité. Les jeunes gens me tiennent quelques minutes et quand je parviens à m'en débarrasser - poliment - le bus m'oblige à patienter. Finalement lorsque j'arrive, je reconnais ma silhouette préférée devant l'établissement, entrain de jeter un œil à la carte.

" Pardon...mademoiselle ? Je suis français et un peu perdu, je crois que j'ai besoin d'un guide. Vous pourriez ? "

Je l'enlace alors et viens lui dérober un baiser. La surprise que j'ai préparée me met dans un état d'excitation, pire qu'un gosse la veille de noël ! Nous évoquions ses congés l'autre jour. Il s'avère qu'elle avait une semaine à poser ... Pour ma part, les interventions à la fac sont des cours exceptionnellement donnés l'été et se terminaient aujourd'hui.
Ce voyage va être fantastique ! En espérant qu'elle le prenne bien ;

_________________
♪ A la vie, à l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 12/06/2017
✔ MESSAGES : 80

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Mar 29 Aoû 2017, 23:35

Je trainais au lit. J’étais rentrée tard hier de mon service et inspirée, j’avais passé le reste de la nuit à écrire et composer. J’émergeais difficilement alors que mon téléphone venait de vibrer. J’attrapais le portable, plissait les yeux en râlant parce que la luminosité automatique n’avait pas fonctionné et que l’écran venait de m’aveugler. Je retrouvais rapidement le sourire en voyant que c’était Arev et je découvrais son message. Un coup d’œil à l’heure en haut de l’écran et je calculais le temps de sommeil que je pouvais encore m’accorder et répondait à l’arménien par un grand « oui ». Je m’étais rendormie encore deux bonnes heures avant de sortir du lit pour me préparer à rejoindre mon beau chanteur.

Je crois que je vais être en retard. Pardon pardon. Courte nuit.

J’avais couru pour me jeter dans le métro afin de rejoindre le restaurant où Arev m’avait donné rendez-vous mais une fois sur place je réalisais que je n’étais même pas en retard. Je venais de recevoir le message de l’arménien et en l’attendant, je découvrais la carte, réfléchissant déjà à quel plat aurait raison de ma gourmandise.
Une voix se faisait entendre dans mon dos et je me retournais, le sourire aux lèvres, amusée par son petit manège et je lui rendais son baiser. « Vous êtes bien entreprenant monsieur le français… » avais-je répondu en français. Ma main venait se glisser dans la sienne. « En tout cas ça a l’air trop bon ! J’ai trop faim ! Je pourrais avaler un éléphant. » Je souriais amusée et comme il faisait beau et qu’il restait par miracle de la place en terrasse, on s’installait à une table abritée par un parasol géant. « J’ai fini tard hier, j’ai écrit et composé et je me suis endormie au petit matin… Maiiiis te voir me redonne de l’énergie ! » Je lui adressais un grand sourire. « Tu es officiellement en vacances ! Content ? » Je savais qu’il terminait aujourd’hui et qu’il ne reprendrait qu’à la rentrée. J’espérais que ce serait l’occasion de passer encore plus de temps ensemble entre son repos et ma semaine de congé.

_________________
☼ Take an angel by the wings, Ask her for the strength to stay ☾

On est des enfants de la nuit de la mélancolie. Le crayon s’en est aguerri on est introverti. Sans un bruit attendre l’embellie abrité de la pluie. Comme nés de l’ombre et du soupir on est introverti. Mais sous le manteau de l’hiver, La nature entaille la chair. J’ai dans mon chagrin des cimetières, Le cœur trop pur pour vraiment m’y plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 16/06/2017
✔ MESSAGES : 72

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Jeu 31 Aoû 2017, 12:36

Installés en terrasse, nous pouvons profiter du soleil sans qu'il nous éblouisse totalement. Je dévore des yeux Neela - considérez que ça ne cesse jamais - pendant qu'une serveuse nous fait signe qu'elle s'occupe de nous rapidement.

« Tu es officiellement en vacances ! Content ? »

Personne ne peut se plaindre d'être en vacances, même ceux qui aiment leur métier ! Je suis donc satisfait et mon large sourire le prouve bien sûr. Mais c'est étrange de se considérer "libre" pendant quelques jours alors qu'il y a peu, j’exerçais encore une profession qui n'autorise pas vraiment ce genre de sensation. Et ce n'était pas un problème bien au contraire.
Les interventions à la fac sont terminées pour cette année et, non, aucun concert n'est inscrit sur mon agenda. Rien. Des vacances enfin, des vacances ma foi.

« Ravi ! J'ai déjà des tas de choses de prévues ... ! »

Dis-je, malicieux.

Proposer de partir à Neela est indéniablement une façon pour moi d'accuser ce changement de programme, cette "nouvelle" vie. Je ne sais toujours pas comment combler ma passion, comment revoir mon organisation pour éventuellement la pratiquer sans plus jamais attirer mes ennemis sur mes proches ;
J'ai besoin d'une pause et, paradoxalement, besoin d'être occupé. Aussi, un voyage avec celle que j'aime s'avère être la meilleure option !

« Tu travailles ce soir ? Il faut que tu prennes un peu de temps pour te reposer si tu as peu dormi. »

Je suis content de savoir qu'elle compose, j'aime beaucoup ce qu'elle fait et son succès mérite d'être plus grand encore.
J'attrape sa main et, malgré mon impatience, je m'empêche de tout dévoiler trop vite.

« Tu m'as pas dit que tu avais quelques jours de congé à poser toi aussi ? »

La serveuse nous rejoint alors ;

_________________
♪ A la vie, à l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 12/06/2017
✔ MESSAGES : 80

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Ven 01 Sep 2017, 16:47

Il y avait trop de malice dans le regard d’Arev pour que ça ne soit pas un petit peu louche. Ma curiosité s’en retrouvait piquée et je plissais les yeux comme si ça pouvait me permettre de percer le mystère autour du programme prévu pour ses vacances. « Des tas de choses ? » J’étais contente pour lui, je savais que l’arrêt de sa carrière laissait des vides qu’il lui fallait combler. Mais du coup, moi qui avait posé une semaine de congé pour en profiter avec lui, je me demandais si je n’allais pas la passer seule s’il était si occupé.

« Non je ne travaille pas ce soir… » Avais-je répondu sagement et il anticipait la suite de mes propos avec sa question. Avant que je puisse développer le sujet, la serveuse s’approchait le temps de prendre nos commandes. Une fois la jolie demoiselle repartie, je reposais mon regard sur Arev. « J’allais te dire que j’avais effectivement des jours à poser… » J’hésitais maintenant. « C’était un peu idiot, j’aurais du t’en parler… J’ai posé toute ma semaine en espérant profiter d’être en vacances en même temps, je pensais te faire la surprise mais j’aurais du penser que t’aurais sans doute déjà prévu plein de choses… Mais c’est pas grave, ça me fera tout de même pas de mal et sauf si tu pars on pourra quand même se voir entre deux de tes projets, nan ? » J’esquissais une petite mou interrogatrice.

_________________
☼ Take an angel by the wings, Ask her for the strength to stay ☾

On est des enfants de la nuit de la mélancolie. Le crayon s’en est aguerri on est introverti. Sans un bruit attendre l’embellie abrité de la pluie. Comme nés de l’ombre et du soupir on est introverti. Mais sous le manteau de l’hiver, La nature entaille la chair. J’ai dans mon chagrin des cimetières, Le cœur trop pur pour vraiment m’y plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 16/06/2017
✔ MESSAGES : 72

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Sam 02 Sep 2017, 18:33

Je ne pensais pas avoir un contexte aussi propice à ma surprise. Voilà que la jolie Neela semble embarrassée d'avoir posé ses congés ! Je réalise vite que je suis responsable de sa gêne, en fait. Très flatté qu'elle ait pensé à poser des jours pour moi, afin que nous pussions passer du temps en semble, je m'en veux de la faire autant regretter son choix. A moins qu'elle soit surtout contrariée d'imaginer que j'ai prévu des tas de choses dans lesquelles elle n'était pas comptée ...
La torture est trop intense pour que je repousse ma surprise à l'heure du dessert.

Nos commandes étant passées, je laisse la demoiselle terminer de s'exprimer en me mordant la lèvre. Sincèrement navré de lui faire pareille frayeur, mais tout aussi inquiet d'avoir une nouvelle trop grosse à lui annoncer. Visiblement elle souhaite passer du temps avec moi : bon point. Pour autant, rien ne me prouve que partir une semaine pour se coltiner l'arménien bavard que je suis la motive vraiment ! Et si elle ne me supportait pas "autant" ? Si finallement, notre alchimie n'était pas faite pour un voyage ?
Je secoue la tête pour moi-même.

" Attention c'est chaud ! "

La serveuse revient avec les deux assiettes. Parfait. Tandis que Neela lève les yeux pour suivre le service, je glisse une enveloppe devant elle, la serveuse prenant soin de poser l'assiette juste à côté. Elle s'éclipse rapidement et je joue - mal - l'innocent.

" Je sais que tu as besoin de repos, et je, j'avais bien prévu que l'on se voie durant la semaine ... "

Dans l'enveloppe se trouvent deux billets d'avion, direction la Grèce ! Ou plus précisément l'une de ses petites iles. La mer bleu turquoise, le soleil, les murs blancs, la culture de ce côté du globe (pas si loin de l'Arménie) et la nourriture huilée ... le rêve !
Je l'observe avec excitation et appréhension ; comprend-elle ?

" Surprise ... ! "

_________________
♪ A la vie, à l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 12/06/2017
✔ MESSAGES : 80

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Mar 05 Sep 2017, 00:34

Je m’attendais à ce qu’il dise quelque chose mais rien alors plus il restait silencieux, plus je me retrouvais à me justifier sur mes projets et plus je me sentais idiote d’avoir réservé une semaine pour la passer avec lui. Pas que je regrette mais c’était ridicule d’être aussi fleur bleue si en face l’arménien avait déjà prévu plein de choses. Parce que s’il avait compté faire toutes ces choses avec moi, il m’en aurait déjà parlé, non ? Non vraiment, je commençais à réaliser que je m’étais peut-être enflammée un peu trop vite.

En parlant d’enflammer, la serveuse déposait nos assiettes. L’avantage c’est que le service était rapide ici. Je reposais les yeux sur mon assiette pour ne pas montrer à quel point je me sentais bête mais je découvrais une enveloppe qui n’était pas là quelques secondes avant. Je l’attrapais, fronçant les sourcils d’interrogation et relevais les yeux vers Arev. « Qu’est-ce que c’est ? » Il parlait de repos, de se voir pendant la semaine… ça ne répondait pas vraiment à ma question mais je comprenais qu’il valait mieux que j’ouvre l’enveloppe si je voulais en savoir plus.

Deux billets d’avion pour la Grèce. Je restais un moment les yeux rivés sur les billets et entrouvrais la bouche sans réussir à dire quoique ce soit. Je relevais des yeux ronds comme des billes vers lui. « On va en Grèce ? » Un grand sourire se glissait sur mon visage. « Vraiment ? » j’en revenais pas. « Mais t’es complètement fou ! » ça avait dû lui coûter une fortune, alors qu’il avait arrêté sa carrière et puis on était ensembles depuis peu, je ne m’attendais pas à un tel geste. Mais j’étais heureuse de la surprise, mon visage ne laissait aucun doute là-dessus. « Aaaaah ! On va en Grèce ! » Je secouais les billets comme si on avait gagné le gros lot ! « T’es vraiment fou ! Tu le sais ça ? » Et je me penchais par dessus la table pour lui voler un baiser. « Merci… » Je secouais la tête, incapable d’y croire. « Je crois que tant que j’aurais pas les deux pieds sur le sol grec je vais pas y croire » avais-je avoué dans un rire.

_________________
☼ Take an angel by the wings, Ask her for the strength to stay ☾

On est des enfants de la nuit de la mélancolie. Le crayon s’en est aguerri on est introverti. Sans un bruit attendre l’embellie abrité de la pluie. Comme nés de l’ombre et du soupir on est introverti. Mais sous le manteau de l’hiver, La nature entaille la chair. J’ai dans mon chagrin des cimetières, Le cœur trop pur pour vraiment m’y plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 16/06/2017
✔ MESSAGES : 72

MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   Lun 11 Sep 2017, 11:02

Plus le temps d'appréhender, pas le temps de regretter : les dés sont jetés ! Quand Neela s'applique à ouvrir l'enveloppe, mon cœur se serre. Mais ça n'est pas du à un sentiment négatif. Bien sûr il pourrait y avoir panique et angoisse, crainte et suspens. C'est sous l'effet d'une émotion bien plus douce et profonde que je la regarde faire. Avec amour. Je suis si fier de ma surprise parce que j'estime qu'elle est, plus ou moins, à la hauteur de tout ce que nous avons partagé en quelques semaines à peine.

Je n’achèterai jamais la jeune femme avec des présents. Mais ces quelques jours entre nous symboliseront j'en suis sûr les sentiments que nous éprouvons sans encore parvenir à les exprimer ensemble.

Devant sa joie, il n'y a plus que satisfaction et impatience. Vivement que l'on découvre ça tous les deux ! Je reçois son baiser et affiche un sourire ravi en acquiesçant pour lui confirmer que oui, nous partons bien en Grèce - ou juste à côté.
Je sors mon portable et indique l'île sur une carte avec amusement :

" Ce sera ici exactement ! Il paraît que c'est féérique, j'ai hâte ! "

Pas un nuage à l'horizon. Malgré le culot de ma surprise, Neela n'est ni offusquée ni embarrassée par un autre projet qu'elle aurait pu organiser en amont. Il y aura surement des choses à prévoir d'ici là, mais le temps va passer vite et nous serons dans l'avion avant même d'avoir songé à tous les détails !
Un mal pour un bien, nous avons besoin de souffler tous les deux je crois.

" Eh bien mademoiselle je crois que nous avons des bagages à préparer. "

Je la bouffe des yeux avant de me souvenir que nous sommes servis. J'attrape sa main que je caresse tendrement, puis récupère mes couverts. L'euphorie passée, je reprends un peu de sérieux.

" Ça me fait tellement plaisir que tu le prennes bien. J'avais peur que, enfin, qu'un voyage soit "trop". A mon sens, rien n'est trop bien pour toi. "

Petit clin d’œil de l'amoureux transis, j'ai conscience d'être sans doute ridicule, mais j'assume totalement.


_________________
♪ A la vie, à l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il paraît, que dans un idéal, je t'emmène en caval ♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce qu’on voit dans le rétroviseur est plus proche qu’il n’y parait.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Excelsior :: Other Places :: Other Countries-