AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
We keep this love in a photograph...
avatar

✔ INSCRIT LE : 25/07/2015
✔ MESSAGES : 142

MessageSujet: Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.   Sam 25 Juil 2015, 15:31




Rares sont ceux qui ont assez de folie pour entreprendre de réaliser leurs rêves - Marc Lévy
.


Swann J. Eberhart



♦️ 30 ans ♦️ Journaliste ♦️ Célibataire ♦️ Ft Shantel Vansanten ♦️ Writers & Journalists ♦️








Signe(s) particulier(s) : ✘ Elle a toujours un appareil photo sur elle : Reflex, Bridge, Polaroid... ✘ En bonne journaliste, il y a toujours son carnet et un stylo en état de marche dans son sac. ✘ Elle a peur de l'océan et refuse fermement d'y glisser un seul orteil. ✘ Elle est claustrophobe depuis son retour de Syrie ✘


Personnalité

Swann est une jeune femme joviale et passionnée, qui aime rire et faire rire. Son grain de folie en fait un vrai clown et sa maladresse renforce ce côté pétillant et léger que le sourire de la jeune femme traduit. C'est une incroyable gourmande, préférant le salé au sucré même si les bonbons - ceux qui piquent xD - sont son péché mignon. Très fidèle en amour comme en amitié, c'est une personne entière qui parfois se retranche derrière une certaine timidité. Mais la carapace n'est pas si difficile à briser et sa personnalité attachante et sa sociabilité font qu'en général, elle n'a pas trop de mal à nouer des liens avec les autres. A vrai dire, personne ne pourrait se douter que derrière sa personnalité plutôt solaire se cache un coeur brisé et assombri par le deuil. Mais c'est parce que la jeune femme a décidé de vivre pour deux et de ne pas laisser le manque et l'absence la clouer au sol.
C'est une jeune femme indépendante, qui aime avant tout se faire son propre avis. Elle évite de juger les gens sans les connaître et son ouverture d'esprit est un véritable atout dans son métier. Engagée, elle refuse l'injustice et peut mobiliser toute son énergie pour la réparer ou pour faire éclater la vérité. Cette qualité font d'elle une journaliste qui n'a pas peur de chercher le moindre détail et de poser les questions qui dérangent. Têtue, elle refuse de baisser les bras devant les difficulté.
Mais la demoiselle peut parfois être un peu susceptible voir capricieuse mais ce ne sont pas les traits dominants de sa personnalité. Elle peut parfois se montrer impulsive ce qui la met dans des situations un peu compliqués.
Si dans son métier elle ne recule devant rien, dans sa vie privée elle a tendance à prendre la fuite dès que la situation devient problématique. Elle a beau savoir que fuir ne sert à rien, c'est presque un réflexe de survie chez elle.

Histoire du personnage


Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page.

Swann est née à New York, il y a 30 ans. Elle a un frère, un peu plus âgé qu'elle avec qui elle a l'habitude de se chamailler - aujourd'hui encore - même si ces deux-là s'adorent. Le père de Swann étant médecin militaire chez les Marines, la petite famille se retrouve à sillonner le pays au gré des mutations du chef de famille. Ce n’est pas toujours très évident de changer d’école en cours d’année, de perdre ses amis et de s’en refaire d’autres mais le côté sociable de Swann lui permet de trouver sa place plus ou moins rapidement à chaque fois. A l’époque, elle n’est pas consciente de l’atout que représente cette vie de semi-nomade mais elle en retire aujourd’hui une certaine richesse culturelle puisque de New York à la Californie en passant par le Texas ou la Floride, les influences, les cultures et les traditions diffèrent. C'est une enfance plutôt heureuse avec une maman très présente qui tente de rendre, du mieux possible, l'absence du père moins difficile à supporter. Mais lorsque son père rentre de mission, il cherche à rattraper le temps perdu et ne rechigne jamais à profiter de ses enfants. L'école n'est qu'une formalité pour la petite fille qu'est Swann, profitant de ses facilités pour se la couler douce.

Sans musique la vie serait une erreur.

La passion de ses parents, la musique, ne manque pas de déteindre sur elle et son grand frère. A la maison, tout le monde joue d'un instrument de musique. Son frère apprend la batterie, sa mère joue du piano et du violon et son père joue de la guitare et de l'harmonica. Swann est une touche à tout, même si très vite la guitare et le piano se révèlent être ses instruments de prédilections. Mais ne lui demandez pas de chanter, sauf si vous souhaitez devenir sourds. Elle adore ça mais elle ne parvient jamais à chanter juste. Quant à ses talents de danseuse, ils sont inexistants même si elle adore se dandiner sur la musique au grand dam des personnes qui lui sont proches et qui en public prétendront aussitôt ne pas connaître cet énergumène.

La photographie n’a de sens que si elle épuise toutes les images possibles.
Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit.

Peu de temps avant son départ pour une énième mission, le père de Swann lui offre un coffret d'écriture et un appareil photo. De cette façon, Swann pourra lui écrire pour lui raconter tout ce qu'elle voudra partager avec lui et pour qu'il puisse être au plus près de leur vie pendant son absence, Swann est chargée de prendre des photos qu'ils regarderont à son retour. La petite fille se découvre une passion pour l'écriture et la photo et les séances album photo à chaque retour de mission de son père deviennent des rituels.

Du collège au lycée, on retrouve Swann dans le club du journal de l'école. Au fur et à mesure, elle choisit une voie littéraire et valide ses diplômes avec facilité. Elle réussit à intégrer la prestigieuse école de journalisme de l'université de Colombia. Ses études la ramène donc du côté de New York alors que ses parents s'installent en Californie après que son père ait quitté l'armée. Elle suit le programme international qui lui permet d'étudier à New York et à l'étranger (France, Afrique du Sud, Asie) et à la fin duquel elle finit diplômée avec les honneurs.

Et moi je ne respire que toi. Et j'adore ça, Paris, Paris...

A la fin de ses études, courtisée par le journal "Le Monde" où elle a déjà réalisé de nombreux stages pendant ses études, elle s'installe à Paris pendant quelques années. Elle réalise différents reportages, ne rechignant jamais à partir dans des points chauds du globe, et poussant toujours ses investigations jusqu'au bout. Elle découvre de belles histoires et de beaux pays mais fait face également au désastre de la guerre et de ses conséquences. Elle semble parfois inconsciente, mettant sa vie en péril pour rapporter l'information. Son travail est reconnu et elle a la réputation d'une journaliste tenace, et qui n'a pas peur de poser les questions qui dérangent.
C'est à Paris qu'elle rencontre un journaliste français, Tom. C'est presque un coup de foudre entre eux et très vite ils collaborent pour différents reportages et articles. Au bout d'un an, Tom demande Swann en mariage et la jolie journaliste accepte. La date du mariage se précise, les préparatifs vont bon train mais avant de devenir officiellement mari et femme, les deux journalistes partent en reportage.

Être otage, c'est un peu compliqué, la vie est belle de retrouver la liberté.

Il y a 2 ans et demi, ils partent donc pour la Syrie. Mais quelques jours seulement après leur arrivée, ils sont arrêtés par un groupe armé. Leur interprète est rapidement écartés et Swann et Tom comprennent rapidement qu'il viennent d'être pris en otage. Ils tentent de garder la tête froide, conscients que leur détention peut durer quelques jours comme quelques semaines voir quelques mois. Ils se soutiennent pendant les premiers jours et sentant la séparation arriver, ils se promettent de se retrouver à Paris. Swann ignore où Tom est emmené et lorsqu'elle essayera de prendre de ses nouvelles, ses geôliers garderont le silence.
Pendant sa détention, on lui laisse un carnet et de quoi écrire. Carnet qui lui sera repris peut de temps avant sa libération. Ainsi, elle peut compter les jours, écrire et garder les idées claires. 8 mois après son kidnapping, elle est libérée à la suite d'une intervention armée. Affaiblie, souffrante de différentes carences mais relativement en bonne santé physique, elle est rapatriée aux Etats Unis. Lors du débrief, elle apprend la mort de ce français qui l'avait séduite dès le premier sourire échangé et leur premier reportage ensemble. Le coeur brisé, elle trouve refuge chez ses parents où elle se refait une santé. Son frère militaire à son tour se montre présent entre deux missions.
Swann fait face aux cauchemars, aux crises de panique et son frère est alors d'un grand soutiens. Il l'aide à affronter les crises et à surmonter ses peurs. Elle dort la lumière allumé et ne supporte plus les lieux clos. De tous ses traumatismes aujourd'hui, il ne reste plus "que" la claustrophobie et quelques angoisse en forte situation de stress. Mais la véritable épreuve qu'elle doit affronter est la mort de Tom dont elle n'a toujours pas pris conscience, quelques semaines après sa libération. Son frère l'accompagne à Paris où Swann ressent le besoin d'aller.
En France, elle commence par se rendre sur la tombe de son fiancé où elle réalise enfin. Swann est à nouveau abattue et les larmes qui n'ont pas coulé depuis des semaines arrivent enfin. Pour ne pas avoir l'impression de perdre Tom complètement, elle décide de rester vivre à Paris. Mais un an après son retour dans la capitale et un peu moins de deux ans après la Syrie le coeur n'y est plus. Les souvenirs, qu'elle recherchait au début en passant son temps dans les endroits qu'ils avaient l'habitude de fréquenter, font mal et l'étouffent. Tout lui rappelle son amour perdu et Swann a besoin de changer d'air. Elle quitte le journal et Paris. Elle sent qu'il est temps pour elle de tourner la page et d'avancer.

Il y a quelque chose dans l’air de New York qui rend le sommeil inutile.

Il y a 8 mois, elle s'est à nouveau installée à New York. Ce n'est pas totalement un dépaysement mais plutôt un retour aux sources. Elle a accepté un poste important au sein du New York Times. Elle caresse en secret le doux rêve d'ouvrir un jour sa propre galerie photo car si aujourd'hui son métier se résume à l'écriture, la photographie reste une passion dévorante dans la vie de Swann.
Côté coeur, la journaliste n'imagine pas être capable de laisser à nouveau l'amour frapper à sa porte même si elle n'exclue pas l'idée de refaire sa vie un jour. Elle ne se croit juste pas prête à s'attacher à nouveau quelqu'un. Elle ne se sent pas la force de prendre le risque d'aimer et de vivre avec la peur de perdre l'autre.
A New-York, elle a retrouvé sa meilleure amie d'enfance, Sarabella, avec qui elle n'a jamais perdu contact malgré ses nombreux déménagement. Sara qui a été très présente pour Swann lors de son retour de Syrie est un véritable pilier dans la vie de la journaliste.



♦️ Qui es-tu mon petit lutin ? ♦️






Pseudo : Dompteuse de lutins
Âge : 111 ans
Pays : Pays des Korrigans
Comment as-tu connu le forum ? : C'est le mien!  
Premières impression sur le forum ? : C'est le mien donc il est parfait!  
Scenario? : Non
Multi compte ? : Eileen K. Vaughan/Amy J. Livingston
Présence sur le forum 7/7
Petit coup de pouce ? :
Code:
✘ Shantel Vansanten → [url=ne rien écrire]Swann J. Eberhart[/url]



©️ fiche : Mag' - Avatar:Mag' - gifs: Tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

✔ INSCRIT LE : 19/07/2015
✔ MESSAGES : 32

MessageSujet: Re: Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.   Dim 26 Juil 2015, 19:10

Toujours aussi parfaites tes présentations ma Mag' !

_________________


"I know that I’ve got darkness, but for the most part I try and smile as much as I can, you know ?"
Michael Fassbender



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
We keep this love in a photograph...
avatar

✔ INSCRIT LE : 25/07/2015
✔ MESSAGES : 142

MessageSujet: Re: Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.   Dim 26 Juil 2015, 19:18

Merci ma chéwie!

_________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫We keep this love in this photograph. We made these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, Our hearts were never broken, Times forever frozen still. So you can keep me Inside the pocket Of your ripped jeans. Holdin' me closer 'Til our eyes meet. You won't ever be alone...♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Swann J. Eberhart ✥ Je préfère être aveugle et ne rien savoir. Si je ne sais rien, je garde espoir. Et l’espoir est tout ce qui me fait avancer aujourd’hui.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Swann Stanislas [Téminé ♥] || Validée
» L'Enfer de la Mode ! [Fashion-Week Topic - Swann-Clara-Victor]
» [Anniv'Swann] Bienvenue à tous ! (RP> Sans tour de jeu)
» Dans l'amitié je préfère "qualité" que "quantité". (lana & aleks)
» L'argent ne fait pas le bonheur, mais je préfère pleurer dans ma Porsche que d'avoir un fou rire dans le métro ~ Devon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Excelsior :: Gestion du personnage :: Présentations :: Validées-