AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
✔ INSCRIT LE : 26/08/2015
✔ MESSAGES : 41

MessageSujet: Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)   Jeu 27 Aoû 2015, 20:23

Des retrouvailles qui sont les bienvenues


 
feat :  Alex D. Parker & Johan Fisher

J'avais emménagé récemment et avec mon boulot, je savais très bien qu'étant un père célibataire j'allais avoir besoin d'une nounou pour ma fille. Même si ma mère s'était porté volontaire pour venir passer quelques temps avec moi afin de s'en occuper le temps que je fasse mes gardes, je préférais trouver une autre solution. C'est pour cette raison que j'écumais les petites annonces, je n'avais qu'une semaine encore pour trouver quelqu'un en qui je pourrais avoir suffisamment confiance. Un de mes potes pompiers, qui étaient en vacances et m'avais proposé de m'aider, sans trop me laisser le choix d'ailleurs, le temps de l'emménagement était là. J'avais déjà rencontré mes futurs collègues et fais pas mal de démarches, du coup ce soir je lui avais demander si ça ne le dérangeais pas de garder Cassandra, le temps que j'aille prendre un peu l'air.

Il avait accepté, du coup j'étais parti sur Manhattan, dans un bar, c'était la première fois depuis deux semaines que je pouvais prendre un peu de temps pour moi. J'étais assis à une table seul avec ma bière. Je repensais à ses derniers jours, je faisais point sur ma nouvelle vie. J'aurais vraiment apprécier d'avoir pu avoir le temps de vivre la grossesse avec Helen, de me préparer durant les neufs mois à mon rôle de père. Même si maintenant ça me semblait une évidence, j'avais souvent des moments de doutes.


fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 17/07/2015
✔ MESSAGES : 67

MessageSujet: Re: Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)   Dim 30 Aoû 2015, 02:12


Des retrouvailles qui sont les bienvenues

At this moment there are 6,470,818,671 people in the world. Some are running scared. Some are coming home. Some tell lies to make it through the day. Others are just now facing the truth. Some are evil men, at war with good. And some are good, struggling with evil. Six billion people in the world. Six billion souls. And sometimes — all you need is one..
Johan & Alex

Curieusement, j’étais en congé aujourd’hui, après avoir travaillé presque 12 jours en ligne et je crois que je méritais largement ce moment de repos. En fait, pour être honnête c’est Obs qui m’avait poussé à prendre ce congé. Avec les derniers jours, il y eut beaucoup de bouleversements qui avaient secoué l’unité. Un de mes collègues du s’absenter, car sa femme eut un accident de voiture, j’ai appris que j’avais un cousin dont les parents l’avait abandonné et je devais réfléchir à une décision pour le garder ou non et dans une opération de double meurtre, un autre membre de l’équipe perdit la vie en ayant été atteinte d’une balle. Et malgré tout, nous devions rester fort et continuer de protéger et servir comme nous savions si bien le faire. Pourtant, la petite pause que m’accorda Obs aujourd’hui me permit de me détendre et relaxer.

J’avais passé la journée à la maison à écouter des films, à faire un peu de ménage et à dormir dans mon grand lit que je n’avais pas la chance de côtoyer, utilisant toujours le canapé du poste. Ce soir, j’allais sortir dans un bar de manhattan, seule, mais je ne comptais pas être seule pour longtemps. Je devais un peu profiter de ma vie! J’avais pris soin de me coiffer et de sortir un jeans avec un chemisier violet sur une fermeture or qui descendait sur ma poitrine. Quelques bijoux puis une mince touche de maquillage et j’étais prête. Je savais que j’avais encore une fois une rencontre avec le diable, que je ne serai probablement pas capable de résister seulement à quatre ou cinq bière, que j’allais peut-être terminé dans le lit d’un mec sans me rappeler ce que j’ai pu faire pour me rendre jusque là. Enfin bref, c’était ma soirée ce soir et je ne voulais plus trop y penser.

Arrivée au bar, je me dirigeai vers le comptoir et me commanda une bière que je sirrotai patiemment. Puis, mon regard se posa sur une silhouette qui m’était familière. La carrure masculine, un peu abimée par le travail, les sauvetages et les blessures quotidienne de la vie, la chevelure brune comme du chocolat… Et voilà que je croisai enfin ce regard, et ses souvenirs qui me montaient à l’esprit me fit sourire comme cela faisait longtemps que je n’avais souris. Je m’approchai et cognai la bouteille de ce cher Johan.

- Hey! Mais que fais-tu là? Je te croyais à Oklahoma!

Je me rappelais de ce qu’on avait vécu là-bas, de notre histoire, notre complicité ensemble. Nous avions fait un merveilleux travail d’équipe lorsque j’avais remplacé une collègue de son district. En prenant une gorgée, je me levai et lui fit signe de venir dans mes bras :

- Mais alors, tu ne m’embrasses pas!? Allez viens ici!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 26/08/2015
✔ MESSAGES : 41

MessageSujet: Re: Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)   Dim 30 Aoû 2015, 15:08

Des retrouvailles qui sont les bienvenues


 
feat :  Alex D. Parker & Johan Fisher

J'étais assis seul avec ma bière en train de réfléchir quand je finis par relever la tête et croiser un belle brune que je connaissais bien. Alex. On ne s'était pas revu depuis l'affaire sur le pyromane à Oklahoma. C'est appréciable de voir une tête connue. Nos bouteilles s'entre choquait alors qu'elle me demandait ce que je faisais ici.

Alex? J'y étais il y a encore deux semaines, mais c'est une longue histoire. Si tu as du temps devant toi je veux bien t'expliquer.

Helen et Alex s'étaient un peu connue, mais mon ex petite amie ne la portait pas vraiment dans son coeur, à cause de notre complicité sans doute. Elle avait surement du sentir que j'en avais gros sur le coeur vu qu'elle s'était levée et me faisais comprendre de l'enlacé. Je posa ma bière avant de me lever à mon tour et la serrer dans mes bras. Je sentais que finalement cette soirée allait me faire du bien, je me sentais moins seul. C'est fou comme une étreinte pouvait apaiser.

Je suis content de tomber sur toi.


fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✔ INSCRIT LE : 17/07/2015
✔ MESSAGES : 67

MessageSujet: Re: Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)   Lun 14 Sep 2015, 01:59


Des retrouvailles qui sont les bienvenues

At this moment there are 6,470,818,671 people in the world. Some are running scared. Some are coming home. Some tell lies to make it through the day. Others are just now facing the truth. Some are evil men, at war with good. And some are good, struggling with evil. Six billion people in the world. Six billion souls. And sometimes — all you need is one..
Johan & Alex

Lorsqu’il me serra dans ses bras, je me sentis si bien tout à coup, je n’avais plus soif, ou enfin… j’avais moins soif. Je me sentais planée et son étreinte me montra qu’il ressentait la même chose. On avait beaucoup de choses à se raconter, il y avait passé tant d’année sans que l’on ait eu aucun contact. Je me rappelais qu’à l’époque, il vivait une grande histoire avec sa Helen, une femme si inspirante et d’une grande beauté par-dessus le marché, mais j’avais toujours senti qu’elle était froide à mon égard, peut-être avait-elle été inquiète que je m’immisce dans leur vie pour gâcher leur mariage. Mais tous deux savions bien qu’il n’y avait rien eu entre nous. Je m’étais toujours sentie bien en sa compagnie, certe, mais je ne voulais aucunement leur faire du mal. D’autant plus que je n’étais pas restée suffisamment longtemps pour développer quoi que ce soit…

Nous reprenions place à notre table tout en prenant une gorgée de bière. Je me rappelais de ses yeux comme si c’était hier. Je lui souriais amicalement puis attendit qu’il me raconte sa vie, mais le silence se perpétuant, je repris la parole tout en mettant ma main sur son bras d’une manière toujours aussi amicale :

- Et puis comment va Helen? Et l’équipe? Ah et votre chien, comment il s’appelait déjà?..

Leur fameuse mascotte de la caserne, chaque fois que j’allais au poste et qu’il était là, il ne pouvait s’empêcher de me lécher d’une bonne lèche tout en me montant dessus. Il savait toujours que j’avais un ou deux biscuits pour lui dans ma poche. Cette pensée me fit sourire de plus belle. Puis, je vis que le visage de Johan s’effaça pour laisser place à une sorte de tristesse… il avait l’air dépassé, découragé… Je m’approchai de lui en urgence ou presque et le regarda droit dans les yeux :

- Hey! … mais que se passe-t-il? Qu’est-il arrivé…

Je m’inquiétai de plus en plus lorsqu’il commença à m’expliquer toute cette fameuse histoire dont j’attendais avec impatience les péripéties, bonnes ou mauvaises. Je voyais bien que la vie n’avait pas été facile pour lui et que le karma n’avait pas été en sa faveur ces derniers temps…

- Mais allez Jo… tu sais bien que j’suis là, comme je l’ai toujours été.

Dis-je en baissant les yeux puis en recroisant le regard avec ce mince sourire qui témoignait toute ma sympathie, ma compassion et mon réconfort.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles qui sont les bienvenues (Alex D. Parker)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York Excelsior :: New York City :: Manhattan :: Bars & Restaurants-